top of page
Rechercher

À 14 ans, Lucas Vaillant fait déjà partie de l’équipe de France de handball U17


Lucas Vaillant, 14 ans, joueur au pôle espoir, fait déjà partie de l’équipe de France U17.


« C’est une très grande fierté de représenter notre pays et de jouer en toute première sélection France. » À 14 ans, Lucas est membre de l’équipe de France U17 de handball. Le jeune Bellevillois, licencié du Bassin Mussipontain Handball (BMHB), aborde cette nouvelle perspective avec beaucoup de sérénité et de joie. Des sentiments qui l’ont guidé lors de son premier tournoi avec la sélection nationale en Espagne en décembre 2023. « J’y suis allé comme à mon habitude, sans me mettre de pression, sinon je risquais de mal jouer », explique l’intéressé.


Un tournoi qui s’est déroulé au mieux, puisque l’équipe a remporté un trophée en battant le Portugal, puis la Roumanie, avant de faire match nul contre l’Espagne. Un moment unique pour le jeune homme, dont le premier sport n’était pourtant pas le handball.


Une passion pas innée


Le jeune sportif a en effet fait ses premières armes sur les tatamis. « Je faisais du judo mais je débordais d’énergie », confie Lucas en souriant. Ses parents décident donc de trouver un sport lui permettant de se dépenser davantage. « On m’a fait essayer le handball en 2015, j’ai eu un coup de cœur. » Dès lors, le handballeur développe une véritable passion pour ce sport, mais aussi une capacité à bien y jouer. Ses bonnes performances lors des sélections du pôle espoir lui permettent d’intégrer cette structure de formation pour les sportifs en septembre 2023.


Mais la progression de Lucas ne s’arrête pas là, puisqu’il est repéré lors d’une compétition interligues par des recruteurs de l’équipe de France. Une détection qui lui permettra ensuite d’être sélectionné par l’équipe de France U17.


Concilier sport et cours


Si le volet sportif est important, il ne représente qu’une partie de la vie de Lucas qui doit jongler avec l’école et sa vie privée.


Les semaines du jeune homme sont en effet très rythmées. «  Je suis au collège Marquette car avec le pôle c’est l’établissement à proximité, mais je suis en internat à Hanzelet », explique-t-il. Avec 15 h d’entraînement par semaine, dont 3 h avec le BMHB, l’adolescent n’a pas d’autres choix que de bien s’organiser. 


Il bénéficie du soutien de ses parents, de son entraîneur, mais aussi de ses amis. Des relations amicales que le sportif n’entend pas négliger malgré son emploi du temps chargé. « Je sors surtout l’été et durant les vacances scolaires. C’est important de faire autre chose que du handball. »


Pas le temps de trop se disperser, de nombreuses échéances arrivent dans les semaines et mois à venir. Il aura notamment le brevet à la fin de l’année. Sur le plan sportif, un championnat aura lieu en mai et l’emmènera en Turquie. Avec le tournoi en Espagne, cette compétition signe ses premières expériences en national. Il se dirige toujours vers son objectif d’entrer en équipe de France A avec pour modèle, le joueur Uwe Genshiemer.










Source : L'Est Républicain

2 628 vues0 commentaire

Comments


bottom of page