top of page
Rechercher

Handball - Coupe de France : Epinal et le Bassin Mussipontain prêts pour le « choc » des 16e de finale

Tous deux dans le top quatre de Nationale 2, Epinal et le Bassin Mussipontain vont se retrouver ce dimanche en 16e de finale de Coupe de France Fédérale à Thionville, dans une affiche qui s’annonce alléchante…



Lana Pfeiffer et ses coéquipières sont prêtes à en découdre face à leurs voisines spinaliennes.


Epinal - Bassin Mussipontain Ce dimanche, 14h


Les chiffres sont assez parlants. D’un côté Epinal, meilleure attaque de la poule 5 de Nationale 2 avec 505 réalisations et de l’autre, le Bassin Mussipontain meilleure défense avec 358 buts encaissés. Pas vraiment étonnant que les deux formations lorraines tutoient les sommets de leur groupe. Le dernier choc, lors de la 15e journée, le 10 février dernier, avait par ailleurs porté ses fruits. Les Spinaliennes étaient parvenues à créer la surprise en renversant les Mussipontaines à domicile (33-29).


Dès lors, le BMHB tenté jusque-là en bon dauphin, de regarder vers la tête du classement occupée par Aubervilliers, devait peu à peu s’inquiéter des voisines vosgiennes, qui grappillaient quelques points sur les « Alérionnes », jusqu’à se placer à une honorable quatrième place. Le contexte est alors posé et augure un beau combat pour une qualification pour la suite de la compétition , les 8e de finale se déroulant le même jour, à 17h contre P2H ou Reims (N1F), l’autre match des 16e de finale.


Bien que son équipe soit devant au classement, Romain Lafond, l’entraîneur du BMHB, se méfie des qualités des Vosgiennes : « Elles montrent sur nos deux confrontations qu’elles sont à notre niveau. » Pas étonnant que les joueuses de ce dernier soient motivées à aller chercher un résultat : « Je considère que chaque match est à gagner. On veut montrer une meilleure image que notre dernière rencontre contre elles. »


« Jouer la Coupe de France à fond »


S’imposer ne sera toutefois pas une mince affaire pour les Mussipontaines. En effet, le coach spinalien Michaël Mercanton compte bien trouver le chemin de la victoire afin de relancer la saison des siennes : « Nous n’avons plus vraiment d’objectifs en championnat, avec peu de chances de finir premières. Le but était de faire une seconde saison en N2, de reconstruire un groupe et de redonner confiance aux filles. On va donc jouer la CDF à fond. » Le choc est lancé…


Source : L'Est Républicain

266 vues0 commentaire

Comments


bottom of page