Rechercher

Le Bassin Mussipontain en échec

Bien qu’elles aient un moment inversé la dynamique de ce match, Laury Cannata et les Mussipontaines sont reparties avec une défaite qui risque d’atteindre le moral de l’équipe. Photo d’archives ER /Pierre ROLIN


Entre les deux derniers de la classe, cette importante rencontre en retard (Covid à Serris début janvier) avait débuté sur un mode compliqué pour le groupe mussipontain. Paralysées par l’enjeu, fébriles dans les transmissions, les Lorraines étaient ainsi menées 9-4 à la 22e sur une exclusion temporaire. Le dos au mur, elles parvenaient toutefois à se libérer et à récupérer des ballons grâce à un important travail défensif et aux montées de Giroux. À l’intermédiaire, le score de 10-8 apparaissait du coup comme un moindre mal.


• Un “money time” crispé

Mieux encore, à la reprise des débats, le Bassin Mussipontain affichait un niveau de jeu intéressant, de la gardienne Traoré (8 arrêts) à Mur (8/10) dans l’axe. Le BMHB défendait dur et la relation entre Mougeot en demi-centre et Mur au pivot fonctionnait avec efficacité. L’équipe de Serris, qui demeurait sur une série de neuf revers consécutifs, se montrait à la peine, en totale perte de confiance à l’image de deux penalties manqués.

Y compris en infériorité numérique, les Mussipontaines inversaient du coup la tendance à 12-15 (39e). Cependant, dans les ultimes instants, le BMHB renouait avec ses hésitations initiales. Ballons perdus, échecs répétés sur la massive gardienne locale Sakho (11 parades), le club de Meurthe-et-Moselle ne répondait plus et encaissait surtout les contres rapides de l’ailière Letellier, un petit gabarit qui savait se glisser partout (12 buts sur les 26 de Serris !). 19-19 à la 50e, 26-20 à l’arrivée : les chiffres résument la situation.

L’opération-maintien devient ardue pour la nouvelle lanterne rouge du classement et pour des filles très atteintes moralement. « C’est dur pour certaines joueuses de s’investir autant et de ne pas être récompensées par des résultats positifs », complète l’entraîneur lorrain Vincent Voltat. « L’équipe était bien revenue dans le match, avait inversé la dynamique et puis il y a eu tous ces tirs ratés….Ce match était décisif pour nous, il a été perdu et il va falloir maintenant beaucoup, beaucoup d’exploits pour s’en sortir. Commençons déjà par gagner les matchs abordables…. »

Serris : Cratère 2, Sainte-Rose 4, Gaudega 3, Lye 1, Ouaret 2, Noël 1, Letellier 12, Tounkara 1.

BMHB : Bertelle 2, Cannata 2, Mur 8, Mougeot 3, Giroux 4, Begin 1.

47 vues0 commentaire