Rechercher

Le Bassin mussipontain handball recherche des sponsors pour se développer

Avec deux équipes fanions qui jouent au niveau national, le Bassin Mussipontain handball est un gros club sportif de la région. Pour son fonctionnement, de nombreux frais, notamment de déplacement, sont nécessaires. Si les subventions existent, elles ne suffisent plus.


Gérer une association sportive nécessite une gestion financière rigoureuse. Gérer une association sportive qui joue à un assez haut niveau le nécessite encore plus. C’est pourquoi, le Bassin Mussipontain Handball est en quête de sponsors locaux. « On est amené à développer le sponsoring car le club se développe », raconte Fabrice Fleurance, responsable sponsoring du BMHB.

 

Restructuration de la commission

« Les subventions existent mais elles ne suffisent pas », constate Jean-Pierre Pelluchon , président.


Récemment, une restructuration de la commission sponsoring a eu lieu. Cyrielle Hassler a intégré le groupe en apportant avec elle son réseau. De plus, deux autres personnes ont été ajoutées à la commission : « Léa et Émilien vont s’occuper des TPE et PME, ils vont démarcher », précise le responsable sponsoring.


Sportivement, le club a entre 400 et 430 licenciés pour cette nouvelle saison. Cela représente cette année 16 équipes dont certaines qui jouent au niveau national. « Cela engendre des frais en plus, souligne le président. Les déplacements sont plus importants. On essaie de les faire en bus mais, ce qui coûte cher, c’est l’arbitrage. »

Avec l’augmentation du coût de la vie, le club pense aussi aux autres sections. « On essaie de faire économiser aux parents ». Le BMHB va investir dans deux minibus dont les carrosseries seront recouvertes par les sponsors.


On doit doubler nos sponsors car on arrive au maximum des subventions

Jean-Pierre Pelluchon, président

 

Doubler les sponsors

« Avec la naissance du BMHB, le projet est d’avoir une équipe féminine en N1 et les garçons en N2. Ceci, avec ce qui découle derrière, a un coût qui augmente plus on est haut ». Et les sponsors doivent subvenir à ces ambitions : « On doit doubler nos sponsors car on arrive au maximum des subventions ».Actuellement, quinze sponsors ont rejoint le club.


Différentes offres sont proposées aux acteurs locaux pour investir dans le BMHB avec divers services. « Le but est que le club soit une vitrine pour les sponsors et inversement », note Fabrice Fleurance. Le club veut même aller plus loin que de gagner en visibilité pour les deux parties : « On veut qu’à travers le Bassin Mussipontain handball, les différentes entreprises qui se côtoient créent un réseau entre elles », appuie Cyrielle Hassler.


Pour les partenaires, l’association sportive utilise son réseau pour ses évènements, notamment au niveau alimentaire. Différents investissements sont possibles pour la soutenir dans ses ambitions tout en gardant ses valeurs familiales, sans être fermé à un secteur. Au contraire. « On veut aller chercher un éventail de professions qui doivent être intéressées à la vie locale », conclut-elle.


Contact : fabricetaz@sfr.fr

256 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout