Rechercher

Le Bassin Mussipontain se doit d’enchaîner

Victorieuses il y a quinze jours à Achenheim, les partenaires d’Elsa Mougeot seraient bien inspirées de capitaliser sur ce succès contre Saint-Maur.


BMHB - STELLA SAINT-MAUR

Ce samedi à 20 h 30


On ne va pas se le cacher, lors de la dernière journée, le BMHB a remporté à Achenheim/Truchtersheim le match qu’il ne fallait pas perdre (20-24). Sans cette victoire, la formation dirigée par Vincent Voltat et Romain Lafond naviguerait aujourd’hui à neuf points des Alsaciennes, 11e au classement et premières non relégables. « Psychologiquement, ce succès a fait du bien au moral à toutes les filles et aussi à Romain », confie Vincent Voltat. « Mathématiquement, à neuf journées du baisser de rideau, tout reste jouable. Et je me dois d’être celui qui va croire au maintien le plus longtemps possible ».

Maintenant, il faudra quand même que le BMHB gagne trois matches de plus qu’Achenheim (Ndlr : qui pointe à cinq longueurs) lors de cette fin de championnat pour espérer se sauver. Sur le papier, le défi n’est pas impossible, mais il sera particulièrement compliqué à réussir, d’autant que le BMHB doit encore croiser la route de tous les pensionnaires du top 4 (Palente, Metz, Dijon, Yutz). « Il ne faut pas oublier non plus qu’on n’a gagné que 2 matches sur 17 », tempère aussi Vincent Voltat. Néanmoins ce dernier veut croire que les trois points décrochés en Alsace pourraient bien prendre les allures d’un acte fondateur. « Pour une des premières fois du championnat, on a fait abstraction de l’enjeu de la rencontre, de l’adversaire, pour se concentrer sur ce que l’on savait faire », résume le coach.


Le douloureux souvenir du match aller « Depuis le début de la saison, on ne parvient pas à maîtriser les événements, ce que l’on réussissait parfaitement à faire en N2. Commençons donc à balayer devant notre porte avant de se focaliser sur les autres ! Renforçons ce que l’on sait faire et battons-nous corps et âme sur le terrain ». C’est donc en appliquant cette nouvelle doctrine que le BMHB veut s’offrir un terreau favorable pour bâtir une série de succès. La Stella Saint-Maur sera-t-elle donc la seconde victime consécutive d’Ilona Mur et de ses copines ? « Je me souviens du match aller, qui était notre première sortie sans nos deux demi-centres (Klein et Vozelle) », poursuit Vincent Voltat. « L’équipe m’avait impressionnée par son jeu collectif et trois individualités s’étaient dégagées du lot. La Stella nous avait aussi posé en seconde période un problème tactique qu’on n’était jamais parvenu à résoudre (défaite 27-21) ».

85 vues0 commentaire