Rechercher

Le BMHB termine sur un sourire

Condamnées à évoluer l’an prochain en N2, les Bellédoniennes ont mis un point d’honneur à s’imposer pour leur dernière sortie à domicile.

Pour la dernière apparition de la saison de leurs favorites sur le parquet de la salle Charles Roth, les supporters du Bassin Mussipontain ont pu savourer le 4e succès de la saison de la bande à Vincent Volltat (Et seulement le second à domicile !). L’accouchement s’est réalisé dans la douleur et dans la confusion la plus complète puisqu’entre les palabres et les réserves techniques, les trois dernières secondes de jeu effectif du match ont duré près d’une dizaine de minutes…. Finalement alors que le BMHB menait d’une toute petite longueur (28-27), l’ultime tentative de Letellier s’est fracassée sur les bras du mur ‘’bleu’’. Ouf !

A l’image de leur saison, les Mussipontaines ont montré deux visages dans cette rencontre. Tout d’abord, elles ont survolé la partie pendant toute la première mi-temps. Face à des Serrissiennes, toujours pas assurées de se maintenir, les premières parades de Pierrat donnaient une bonne impulsion au BMHB.

• Un money-time bien négocié

D’autant que Mur, parfaitement servie au poste de pivot, crucifiait Sakho (4-1, 5e). En fin connaisseur, Pierre Poncet, le maître à joueur du ‘’sept’’ villarois, ne pouvait qu’apprécier à leur juste valeur les caviars de Mougeot et Taingland-Mahut à destination de la nouvelle coqueluche du club (9-5, 13e).

Le plan confectionné par Vincent Voltat se déroulait jusque-là sans le moindre accroc. Ainsi, Letellier, qui avait largement contribué à la chute de la maison scaponaise lors du premier acte avec 12 réalisations au compteur (26-20), était pour l’instant parfaitement maîtrisée par Bertelle (13-8, 22e).

Et malgré une fin de période un peu plus difficile, le talent de Pierrat (10/22, 45 % de réussite) et l’efficacité à l’aile de Bertelle (3/3) semblaient maintenir leurs couleurs à l’abri de toute mauvaise surprise (15-12, 30e). C’est alors que le BMHB se mis à disparaître des écrans radars.

Replacée dans l’axe, Letellier exploitait le déclin inexplicable des Meurthe-et-Mosellanes pour porter Serris aux avant-postes (17-18, 39e). Le BMHB se retrouvait littéralement en cale sèche et paraissait désormais incapable de répondre à l’impact physique imposé par les Seine-et-Marnaises (19-21, 44e).

Les six poteaux touchés par Mur et ses copines n’auguraient rien de bon d’autant que dans la cage serrisienne Sakho avait haussé le ton. (22-24, 50e). Et alors que Letellier manquait la balle du +3, le BMHB retrouvait dans le ‘’money time’’ des couleurs en offrant enfin des munitions à Mur. L’un des maillons forts bellédonniens remettait la tête de son équipe à l’endroit avec l’appui du bras malicieux de Castel (27-26 puis 28-27).

BMHB : Gardiennes : Pierrat (12/34), Traoré (1/6). Joueuses de champ : Mur (8/14), Mougeot (7/13), Bertelle (5/8), Bourada (3/4), Castel (2/3), Salaf (1/1), Brice (1/6), Taingland-Mahut (1/2), Giroux (0/2), Kolanek (0/1).

SERRIS : Gardiennes : Sakho (10/34), Plé (0/4). Joueuses de champ : Tounkari (9/12), Letellier (8/12), Dramé (3/5), Matutu-Luwemba (2/5), Mendy (2/5), Gandega (1/5), Cratère (1/2), Ouaret (1/2), Kanté (0/1), Briolan (0/1).

219 vues0 commentaire